Articles

5 équipes de recrutement qui réussissent parfaitement leur communication d’équipe

Constituer des équipes de recrutement est une tendance croissante dans beaucoup de grandes entreprises. Ces équipes offrent des avantages uniques aux entreprises, qui peuvent recruter collaborativement plutôt qu’en se basant sur la préférence individuelle, et donc éviter les biais. Elles aident à s’assurer que les nouvelles recrues correspondent à la culture d’entreprise et s’entendent bien avec leurs futures équipes. 

Mais les équipes de recrutement ont leur propre lot d’obstacles à surmonter. Notamment l’efficacité de la communication dans l’équipe, qui peut souvent poser problème dans les entreprises commençant juste à utiliser ce système.

La communication au sein de l’équipe de recrutement est cruciale pour réussir son recrutement collaboratif. Beaucoup d’entreprises comptent sur des modèles communs et sur leurs propres processus pour réussir et être efficaces.

Dans cet article, nous nous penchons sur cinq entreprises qui utilisent des équipes de recrutement dans leur stratégie de recrutement. Nous examinerons aussi la philosophie et les processus qui font le succès de cette stratégie.

Mais penchons-nous d’abord sur quelques conseils simples pour instaurer et maintenir une communication efficace dans votre équipe de recrutement.

Conseils pour gérer la communication dans votre équipe de recrutement

Comme pour toute stratégie de communication interne, aucune structure ne sera la même d’une entreprise à une autre. Vous devez comprendre ce qui fonctionne ou non pour votre entreprise et vos équipes de recrutement, puis créer un processus sur lequel vous pourrez compter par la suite.  

Voici quelques conseils que votre équipe de recrutement peut utiliser pour entretenir une communication efficace :

1. Faites l’effort.

C’est peut-être un peu direct mais dans beaucoup de cas, une mauvaise communication vient d’un manque d’effort. Les équipes de recrutement sont faites de personnes venant de différents départements de l’entreprise. Elles ne communiqueront pas comme vous le faites, ne comprendront pas les termes spécifiques à l’industrie auxquels vous êtes habitué(e), ou ne travailleront pas nécessairement comme le font vos collègues directs. Il est alors important d’ouvrir le dialogue avec toute l’équipe pour s’assurer que les objectifs et ce les attentes soient clairs. Cela demande des efforts et de l’implication de la part de tous.

2. Ne dépendez pas des e-mails.

Les e-mails remplacent souvent la communication réelle dans les équipes de recrutement. Cela peut aboutir à la passivité et à une collaboration superficielle les entre membres de l’équipe. A la place, faites l’effort de rencontrer votre équipe de recrutement en face à face ou au téléphone. Cela aidera à créer un lien avec vos collègues de recrutement et vous servira à long-terme. Ce type de communication personnelle est également reconnu pour permettre une résolution plus efficace et plus créative des problèmes.

3. Evitez toute communication excessive.

Prioriser ce qui est important pour votre équipe et ne communiquer que si nécessaire préviendra la saturation d’informations. Déterminez les informations pertinentes pour chacun des membres de votre équipe de recrutement et partagez-les uniquement si besoin.

4. Encouragez les retours honnêtes.

Les équipes de recrutement, comme tout groupe de travail, sont des chantiers. Elles ne sont pas parfaites dès le début. Pour garantir que votre équipe puisse identifier les défauts et les corriger efficacement, il est important d’établir une politique de feedback honnête dès le lancement. Cela implique que tout le monde dans l’équipe, quel que soit le poste occupé, soit encouragé à faire des retours sur ce qui fonctionne ou non. 

5. Utilisez les bons outils de communication

Les e-mails semblent être le moyen de communication le plus facile à utiliser avec ses collègues. Il est cependant difficile de collaborer complètement par e-mail au sein d’une équipe. Utiliser le bon outil, que ce soit un logiciel de recrutement collaboratif, ou une plateforme comme Slack ou Skype encouragera une communication active entre les membres de votre équipe.

Après avoir passé en revue les conseils sur la manière de communiquer efficacement, examinons quelques exemples d’entreprises qui s’appuient sur des équipes d’embauche pour leurs stratégies de recrutement.

  Recrutement : les 5 qualités à repérer chez un manager

5 entreprises qui réussissent parfaitement leur recrutement collaboratif

Les équipes de recrutement et le recrutement collaboratif peuvent prendre de nombreuses formes, des plus traditionnelles aux plus décalées. Voici cinq entreprises qui ont complètement intégré le recrutement collaboratif à leur stratégie de recrutement.

1. Facebook

Pas besoin de vous présenter Facebook. Ce poids lourd des réseaux sociaux est connu pour être l’un des premiers employeurs tech du monde, et un paradis pour les salariés très performants.

Une information moins connue à propos de Facebook est qu’ils font usage du recrutement collaboratif pour rassembler cette main-d’œuvre performante. Les équipes de recrutement ont en fait été le moteur de la croissance annuelle de Facebook en Europe, et ont joué un rôle significatif pour aider à trouver puis à sélectionner les meilleurs talents. 

L’équipe de recrutement de Facebook EMEA travaille de près avec ses départements internes lorsqu’un poste est à pourvoir, et constitue ses équipes avec des responsables de programmes, des recruteurs, des coordinateurs et des sourceurs pour chaque nouvelle offre d’emploi.

Julie Zhuo, Directrice Design chez Facebook, a aussi créé un plan de recrutement dans lequel les candidats travaillent avec d’autres designers pendant le processus de recrutement. Cela aide à évaluer la dynamique de l’équipe et les échanges parmi les candidats. Les candidats sont alors encouragés à évaluer et à critiquer le travail de chacun, ce qui permet d’identifier la manière dont ils pourraient travailler ensemble.

2. Google

Google, une autre entreprise qui n’est plus à présenter, prend une approche plus traditionnelle concernant le recrutement collaboratif. Les candidats passent une série d’entretiens qui impliquent de rencontrer leur futur supérieur hiérarchique, une personne avec laquelle ils travailleront et une personne n’ayant aucun lien avec le poste. Cela crée une expérience candidat complète qui permet à l’équipe de recrutement de Google d’évaluer le candidat en dehors de la perspective d’une seule personne.

« Cela envoie un message fort aux candidats sur la structure non hiérarchique de Google, et aide à éviter les cas de favoritisme où des managers embauchent leurs bons amis dans leurs nouvelles équipes, » explique Laszlo Bock, l’ancien Vice-Président Senior des Opérations de Google.

3. Apple 

Apple est un pionnier reconnu dans le secteur du recrutement collaboratif. D’où les mots célèbres de Steve Jobs « Quand nous recrutons quelqu’un, même si cette personne va travailler au marketing, je la fais discuter avec les designers et les ingénieurs. »

Son raisonnement ? La transversalité de ce type de recrutement et de communication amène à un consensus dans tous les départements au moment de recruter un nouvel employé, au lieu de se baser sur l’opinion d’une personne proche du poste à pourvoir. 

Cette philosophie est devenue une technique courante que beaucoup d’équipes de recrutement utilisent dans le monde. L’idée est que, en impliquant plus de personnes avec des perspectives différentes dans le processus de recrutement, vous pourrez mieux déterminer si le candidat correspond à l’entreprise. 

4. Zappos

Zappos est l’exemple parfait de l’entreprise qui va très loin pour s’assurer de recruter des candidats correspondant parfaitement à la culture d’entreprise. Et pour ce faire, elle compte sur l’ensemble de son effectif pour prendre la décision. Pour vous donner une idée de l’engagement de Zappos à la culture d’entreprise, elle offre aux nouvelles recrues 3 000 dollars pour quitter l’entreprise à la fin de leur formation. Cela permet de s’assurer que seules les personnes les plus dévouées restent à long terme.

Pour évaluer les candidats potentiels, l’équipe de recrutement de Zappos commence par établir des entretiens collaboratifs pour évaluer les qualifications générales. S’ils correspondent, les candidats sont invités à passer un test « social » au cours duquel ils visitent le campus de l’entreprise, assistent à des réunions et au déjeuner, ainsi qu’aux évènements organisés après les heures de travail. Tout cela sert à voir le candidat interagir avec ses futurs collègues. Si l’équipe Zappos aime ce qu’elle voit, cette personne sera embauchée.

5. Menlo Innovations 

Menlo Innovations est une entreprise de développement de logiciels qui organise ses effectifs un peu différemment. A la place de la méthode de travail presque unanime impliquant que chacun ait son propre ordinateur, les programmeurs de Menlo sont deux sur un poste de travail. Cette méthode de travail unique requiert une forte collaboration, et elle est elle testée en détail lorsqu’un candidat est évalué.

Pendant le processus d’entretien, les candidats reçoivent un test qui les fait travailler par paire pendant 20 minutes avant de changer de partenaire. Il leur est demandé d’accomplir une tâche avec chaque collègue de l’équipe au cours du processus. 

Au cours du test, une équipe de recrutement composée de futurs collègues observe ces interactions et ce qui en résulte. Cette équipe prend alors une décision de recrutement par comité. Au final, ce sont les opérations qui prennent la décision de recrutement finale, plus que les responsables.

Comme nous l’avons vu, les équipes de recrutement peuvent prendre différentes formes. Il n’y a pas un style de recrutement collaboratif qui corresponde à tous. Développer des équipes de recrutement efficaces dans votre entreprise requiert des essais, des échecs ainsi qu’une communication active et ouverte. Les équipes de recrutement bien constituées ont le pouvoir de radicalement changer votre manière de recruter et le rapport de votre entreprise aux talents.

Peut-être les aimerez vous aussi

Marque employeur

2020 : l’expérience collaborateur 2.0

Écrit par Marie Dubois

Marque employeur

Onboarding : 9 idées pour se démarquer

Écrit par Justine Uribe

Marque employeur

Comment réussir l’onboarding de vos nouveaux salariés ?

Écrit par Justine Uribe