Articles

Onboarding : 9 idées pour se démarquer

L’onboarding est devenu une priorité pour un grand nombre d’entreprises. La guerre des talents provoquée par la révolution digitale a en effet amené les entreprises à repenser l’attraction et la rétention de leurs collaborateurs.

Avec le développement des notions de marketing RH et d’expérience collaborateur, les entreprises se sont penchées sur le processus d’onboarding pour fidéliser leurs nouveaux salariés et améliorer leur productivité.

Voici 9 idées pour mettre en place un onboarding mémorable.

1. Un processus d’onboarding planifié mais flexible

Selon Focus RH, l’onboarding « vise à placer l’arrivant dans les meilleures conditions possibles afin d’exprimer tout son potentiel, en lui permettant notamment de s’approprier la culture d’entreprise ».

Ainsi, il n’existe pas d’intégration salariée réussie sans préparation. Celle-ci sert à définir les objectifs de la procédure mais aussi le rôle de chacune des parties prenantes.

Il faut néanmoins veiller à ce que le programme ne soit pas trop rigide. L’onboarding est avant tout une aventure humaine ! Il doit pouvoir être ajusté en fonction des événements qui se présentent. Prévoir une marge de manœuvre permet ainsi de s’adapter en toute sérénité.

2. Une touche personnelle et unique

Le pack de bienvenue est une bonne surprise qui attend la nouvelle recrue sur son bureau !

C’est l’occasion de lui faire plaisir et de lui montrer qu’elle est considérée par l’entreprise. En d’autres termes, il s’agit de faire bonne impression !

T-shirt, mug, bloc-notes et stylos à l’image de l’entreprise font partie des goodies incontournables du welcome pack. Si ce dernier est standardisé, rien n’empêche d’y apporter une touche personnelle. Certains objets sont personnalisables au nom de la nouvelle recrue par exemple.

L’agence de marketing Element three a choisi de développer un welcome pack unique. Il comporte : un message de bienvenue personnalisé de la part de leur présidente, un porte clé vintage comportant la clé de l’immeuble, et une liste de défis amusants que la nouvelle recrue doit réaliser durant les 4 semaines suivantes. 

Le welcome pack de Element Three pour l'onboarding de ses employés

Le welcome pack de Element Three

3. Une communication proactive

La communication avec la future recrue ne s’arrête pas après l’acceptation de l’offre. Au contraire, il est essentiel de maintenir l’intérêt de son futur collaborateur, avant même son arrivée.

Ainsi, il est important de planifier des points réguliers par téléphone et par email. Il doit comprendre qu’il est attendu ! Surtout, il est important de transmettre le planning de la première journée en amont, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

De la même manière, il est nécessaire d’annoncer l’arrivée de la nouvelle recrue en interne. Cela facilitera les présentations en personne et les premiers échanges entre la nouvelle recrue et les collaborateurs.

Chez Home Exchange, l’arrivée d’un nouveau collaborateur est notifiée en interne par un email comportant une petite description amusante de la nouvelle recrue. De façon différente, Just Eat propose un portrait en 10 questions sur leurs réseaux sociaux internes, pour donner envie à ses collaborateurs de découvrir le nouvel arrivant.

4. Des opportunités pour interagir avec les autres collaborateurs

Un processus d’intégration se base avant tout sur des relations humaines, d’où l’importance des contacts avec les autres collaborateurs. S’il se déroule bien, la nouvelle recrue va se sentir à l’aise et avoir envie de s’investir dans l’organisation.

Il n’est pourtant pas facile d’arriver dans une équipe déjà formée. Pour faciliter les échanges, il faut alors créer des opportunités d’échanges informels avec l’ensemble des collaborateurs. Petit déjeuner, pause café ou encore pot d’arrivée, les occasions ne manquent pas pour permettre aux salariés de faire connaissance et de se découvrir.

La société de portage salarial Kom&Do propose ainsi un petit déjeuner d’accueil avec l’équipe. Au programme : croissants et fruits frais ! 

Prestashop, la plateforme de création de sites e-commerce, propose quant à elle de partager une journée de travail avec un membre d’une autre équipe. Une idée intéressante pour créer des liens et stimuler la créativité !

5. Une formation interactive et engageante

La formation est une partie intégrante de tout processus d’intégration performant. L’entreprise doit ainsi s’assurer que sa nouvelle recrue prend en main les outils informatiques et logiciels mais aussi qu’elle acquiert les codes et pratiques spécifiques à l’organisation.

Si les formations traditionnelles délivrées sous forme de PowerPoint sont encore d’actualité, elles ne sont pas toujours engageantes et attrayantes. Pour ces raisons, certaines entreprises ont opté pour la gamification, c’est-à-dire l’intégration des mécanismes de jeu, dans le processus d’apprentissage.

C’est le choix qu’à fait Saint-Gobain, en faisant appel à GameLearn pour la création de serious game personnalisés. Ces jeux en ligne facilitent la formation de leurs commerciaux. Ce dispositif est une excellente manière de maintenir les apprenants intéressés et engagés durant toute la durée de la formation.

6. Un parrainage pour accompagner le collaborateur

Le parrain, aussi appelé mentor, accompagne la nouvelle recrue dans ses premiers pas au sein de l’entreprise. Il s’agit d’un salarié qui s’est porté volontaire pour ce rôle et qui n’a pas de relation hiérarchique avec le nouveau collaborateur. Idéalement, il possède des qualités pédagogiques et de communication pour créer une relation de confiance. Le mentor devient alors la personne de référence pour toute question relative à la vie de l’entreprise.

Le créateur de jeux en ligne Zynga propose un solide programme de mentoring d’une durée de 6 mois aux jeunes diplômés qui rejoignent l’entreprise. De la même façon, Withings, une entreprise qui conçoit et commercialise des objets connectés, attribue un mentor à chaque nouvel arrivant pour faciliter leur intégration.

7. Une découverte créative de la culture d’entreprise

La culture d’entreprise est un élément fondamental de la marque employeur. Elle comporte son histoire, sa vision globale, ses objectifs de développement, son fonctionnement et l’ensemble des valeurs partagées par tous les membres. Faire adhérer ses nouveaux salariés à la culture d’entreprise crée un sentiment d’appartenance et facilite la cohésion et la motivation des équipes.

Si le livret d’accueil et les événements d’entreprise sont de véritables facilitateurs de la transmission de la culture d’entreprise, certaines organisations ont fait le choix de l’innovation dans ce domaine. C’est notamment le cas de l’Oréal, qui a développé une application mobile spécifique à cet effet. Son objectif est de faire découvrir sa culture interne par l’intermédiaire de jeux interactifs. Une manière supplémentaire de mettre à profit le digital dans le processus d’intégration, notamment dans le cadre d’un onboarding à distance !

L'application d'onboarding de L'Oréal

L'application de L'Oréal pour faire découvrir sa culture d'entreprise

8. Des temps de pause accordés à vos nouveaux collaborateurs

L’arrivée dans une nouvelle entreprise est un événement stressant pour un nouveau collaborateur.

Il doit se familiariser un nouvel environnement de travail, découvrir les codes et les procédures de l’entreprise et faire connaissance avec ses nouveaux partenaires de travail. De plus, il doit devenir opérationnel rapidement pour réussir à atteindre les premiers objectifs définis avec le manager. Voilà de quoi se sentir déstabilisé !

Ainsi, il faut veiller à ne pas saturer votre nouvelle recrue d’informations. Des pauses régulières sont indispensables pour se ressourcer. Ainsi, certaines entreprises comme Google ou Facebook ont choisi d’agrémenter leurs salles de pause de tables de ping-pong. Une bonne idée pour faire une pause hors des écrans !

9. L’écoute et le feedback au cœur de l’intégration

Quel que soit le programme d’onboarding mis en place, l’écoute et la prise de feedback sont à privilégier. Ils s’illustrent par des moments de discussion avec le manager, et parfois avec le service des ressources humaines.

Il s’agit de s’assurer que l’intégration mise en place est pertinente et que la nouvelle recrue possède toutes les cartes en main pour réussir. Le cas échéant, ces échanges sont utiles pour corriger le tir et mettre en place des actions correctives.

Flixbus a bien compris l’importance de ce principe. Cette entreprise spécialisée dans la gestion de flottes d’autocars met en place des ateliers de discussion pour s’assurer que chaque nouvelle recrue dispose de toutes les clés pour une prise de poste optimale. Chaque collaborateur a également l’opportunité de communiquer ses idées pour améliorer le processus d’intégration.

 

Un onboarding réussi crée une base solide pour construire une relation de qualité et de confiance entre le nouveau collaborateur et l’entreprise. Accorder du temps et de l’importance à cette période majeure dans la vie du salarié favorise la création d’une expérience mémorable. Aussi, il conforte le nouvel arrivant dans sa décision de travailler pour votre organisation.

Ainsi, cette collaboration a toutes les chances de se révéler fructueuse et durable.

Peut-être les aimerez vous aussi

Marque employeur

Réussir un onboarding : les 9 étapes à suivre

Écrit par Justine Uribe

Marque employeur

Pourquoi l’onboarding est une phase essentielle du processus de recrutement ?

Écrit par Justine Uribe

Marque employeur

Onboarding à distance : les bonnes pratiques

Écrit par Justine Uribe