Articles

Plan de développement des compétences : l’atout stratégie des entreprises

S’il y a un domaine qui s’est transformé ces dernières années, c’est bien la formation professionnelle.

Autrefois considérée comme une charge, elle est maintenant un investissement et un outil stratégique pour l’entreprise.

Parmi les réglementations en vigueur, on retrouve le plan de développement des compétences.

Il vise non seulement à maintenir les salariés dans l’emploi, mais également à booster la productivité de l’entreprise.

Découvrez tout ce que vous avez à savoir sur le plan de développement des compétences !

Qu’est-ce que le plan de développement des compétences ?

Du plan de formation au plan de développement des compétences

Depuis le 1er janvier 2019, le plan de développement des compétences a succédé au plan de formation. Son objectif est de simplifier sa mise en œuvre pour les entreprises.

Le plan de développement des compétences définit l’ensemble des actions que l’entreprise prévoit de planifier en faveur de ses collaborateurs.

Ce dispositif répond à l’obligation légale des employeurs de former leurs salariés.

Un outil de gestion RH

Le plan de développement des compétences est un outil de gestion RH.

Il regroupe ainsi l’ensemble des actions de formation, des bilans de compétences ou encore des validations des acquis de l’expérience (VAE), destinés à développer et à valider des compétences.

Comme pour son prédécesseur, le plan de formation, il est annuel et soumis à la consultation des représentants du personnel.

Une réponse aux évolutions du marché du travail

Le développement des compétences est nécessaire pour que l’entreprise puisse s’adapter aux évolutions de son secteur.

Ainsi, former ses collaborateurs est essentiel. Selon une étude menée à l’échelle internationale par Ernst & Young, 54 % des dirigeants ont cité la formation comme un moyen prioritaire pour adapter les compétences.

Pourtant dans de nombreux pays, comme la France, il reste de gros efforts à faire.

Un rapport de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques) révèle que seulement 32 % des Français suivent une formation professionnelle chaque année.

Quel est l’objectif du plan de développement des compétences ?

L’objectif du plan de développement des compétences est de permettre à tous les salariés de pouvoir développer leurs compétences.

Quels sont les avantages à développer les compétences de ses salariés ?

1. Assurer l’adaptation et l’employabilité des salariés

Si le développement des compétences des salariés relève d’une obligation légale, il s’avère bénéfique pour les salariés et les entreprises.

En veillant à ce que les compétences de vos collaborateurs soient à jour avec les évolutions du secteur, vous leur donnez toutes les cartes en main pour qu’ils puissent travailler correctement.

Ils seront également davantage adeptes à évoluer au sein de l’entreprise.

2. Développer un avantage compétitif

Vous le savez peut-être déjà, mais la formation est un véritable avantage compétitif pour les entreprises !

Une entreprise dont les collaborateurs possèdent de solides compétences est non seulement plus performante, mais aussi plus en mesure de suivre les innovations de sa branche d’activité.

Autrement dit : les compétences des salariés permettent aux entreprises de rester compétitives !

3. Améliorer la rétention des collaborateurs

Nous le savons maintenant, les derniers arrivants sur le marché du travail, les générations Y et Z, ont tendance à être volages !

Il n’est ainsi pas rare de les voir changer de poste tous les 2 ou 3 ans pour multiplier les expériences et développer leur expertise !

Vous vous demandez peut-être : quel est l’intérêt de les former alors qu’ils quitteront l’entreprise dans quelques années ?

Outre l’obligation légale de la formation professionnelle et son impact sur la performance des salariés, l’investissement que vous réalisez sur vos employés aura un impact positif sur l’expérience collaborateur. De cette manière, ils auront peut-être envie de rester dans l’entreprise plus longtemps !

Pour de nombreux salariés, le manque d’opportunités de formation est un motif de démission.

Selon un sondage Skillup, 50 % des salariés sont insatisfaits de la façon dont leurs besoins de formation sont remontés et pris en compte par leur entreprise.

Découvrez en plus sur la rétention des employés ici. 

4. Motiver les salariés

Le plan de développement des compétences est un excellent moyen de stimuler la motivation.

Des collaborateurs compétents ressentent plus de satisfaction dans leur travail. En d’autres termes, cela favorise leur bien-être.

Des compétences solides renforcent l’expertise et facilitent la progression professionnelle.

Voilà de quoi motiver vos collaborateurs !

5. Planifier vos besoins en recrutement

En analysant les compétences présentes dans l’entreprise et celles à acquérir, le plan de développement des compétences facilite la planification des besoins en recrutement.

Vous serez ainsi en mesure de prioriser les besoins en recrutement, de décider d’une promotion interne ou d’un recrutement externe, mais aussi de construire le profil et la description de poste.

En somme, le plan de développement des compétences impacte votre stratégie d’acquisition des talents !

Le développement des compétences : un levier pour votre marque employeur

Le développement des compétences est l’une des priorités pour les nouveaux arrivants sur le marché du travail.

Ainsi, une entreprise qui favorise les actions de développement de ses salariés, et qui le communique, est un atout pour l’attractivité et l’engagement des talents.

De cette manière, l’entreprise crée une culture d’entreprise fondée sur la reconnaissance des salariés qui est un véritable moteur de l’engagement.

Aussi, l’entreprise démontre sa capacité à anticiper les changements à venir et son adaptabilité. En d’autres termes, elle affirme sa volonté d’investir dans le capital humain et de créer un climat de confiance.

C’est ainsi que des entreprises comme Orange, Veolia ou encore, Safran, ont choisi de créer leur propre centre de formation interne pour former leurs collaborateurs.

Qui est impliqué ?

L’entreprise

La création et la mise en place d’un plan de développement des compétences concerne toutes les entreprises, et ce, quelle que soit leur taille. Il est insufflé par les dirigeants et le service ressources humaines et soumis à la consultation des représentants du personnel.

Les salariés

L’ensemble des salariés de l’entreprise peuvent bénéficier d’une action de développement des compétences. Tous les contrats de travail sont ainsi concernés : CDD, CDI, contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation…

Sauf cas exceptionnel, le salarié ne peut s’y opposer.

La formation est réalisée sur le temps de travail et le salarié continue d’être rémunéré.

Quelles formations peuvent être proposées ?

Plusieurs types d’actions sont inclus dans le plan de développement des compétences. On retrouve :

  • Les formations obligatoires et non-obligatoires
  • Les bilans de compétences
  • Les validations des acquis de l’expérience (VAE) 
  • Les actions participant à la lutte contre l’illettrisme
  • Des actions de formation en cohérence avec la stratégie de l’entreprise et permettant d’atteindre un objectif professionnel
  • Des apprentissages en situation de travail (FEST)

Mettre en place un plan de développement des compétences : un modèle

Voici un exemple des tâches à réaliser pour construire un plan de développement des compétences.

Le recueil des besoins individuels et collectifs

Si le plan de développement des compétences doit être construit en conjonction avec la stratégie globale de l’entreprise, il est essentiel de prendre en considération les besoins individuels et collectifs.

Ainsi, il est nécessaire de consulter les managers pour déterminer les besoins de formation de leur équipe.

Au niveau individuel, il faut prendre en compte les demandes effectuées lors de l’entretien annuel d’évaluation.

Dans le cadre d’un projet spécifique, d’une prise de responsabilité ou d’une mobilité fonctionnelle, les besoins de formation font l’objet d’un échange lors de l’entretien professionnel. Il faut également en tenir compte.

Enfin, certaines actions de formation relèvent exclusivement du choix de l’entreprise. C’est notamment le cas lors de la mise en place d’un nouvel outil de digitalisation des tâches

La priorisation des formations et la détermination du budget

Souvent, toutes les demandes de formation ne seront pas intégrées au plan de développement des compétences.

Il faut ainsi déterminer le budget et prioriser les formations en fonction des besoins les plus importants et les plus urgents.

À noter : seules les entreprises de moins de 50 salariés peuvent bénéficier d’un financement par les opérateurs de compétences (OPCO).

C’est ainsi aux dirigeants de l’entreprise de décider du budget attribué au plan de développement des compétences.

La consultation des représentants du personnel

Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, la consultation des représentants du personnel est obligatoire lors de la création du plan de développement des compétences. Ils peuvent alors émettre des suggestions et donner leur avis sur les orientations de formation.

L’information des salariés et la mise en œuvre du plan

L’entreprise communique le plan de développement des compétences aux collaborateurs et démarre sa planification.

À noter : cet outil n’est pas figé. Ainsi, il est possible de le modifier en fonction de l’activité de l’entreprise, de la conjoncture, de l’arrivée de nouvelles recrues, etc.

L’évaluation de l’impact du plan de développement des compétences

Durant le déroulement du plan de développement des compétences et jusqu’à sa fin, il est indispensable de mesurer ses résultats.

Les nouvelles compétences ont-elles été acquises ? Quels sont les impacts sur les services ou les produits ? Les salariés sont-ils plus performants ? Etc.

De cette manière, il est possible d’ajuster le procédé si les résultats ne sont pas convaincants.

Comment optimiser la formation de vos salariés ?

1. Réalisez une cartographie des compétences

La cartographie (aussi appelée référentiel) des compétences est une photographie à l’instant T de l’ensemble des compétences de l’entreprise

Son objectif est d’identifier les compétences de chaque poste et ainsi de déterminer celles qui sont à acquérir. Ainsi, il devient plus facile de prioriser les actions de formation à déployer.

Cet outil est également utile pour anticiper et planifier les besoins de formations en cas de mobilités internes.

2, Développez une culture apprenante

Pour encourager le développement des compétences, il faut favoriser un environnement de partage de connaissances.

Les salariés se sentent parfois perdus au milieu de toutes les nouvelles informations à intégrer. Ainsi, des mentors volontaires peuvent accompagner les salariés pour optimiser leur apprentissage.

3. Envisagez toutes les modalités de formation

Le temps où la formation consistait à se rendre dans une salle pour écouter un formateur lire une présentation PowerPoint est derrière nous.

Aujourd’hui, les salariés peuvent se former à distance avec des formations digitales. Les entreprises plébiscitent également la formation blended-learning qui combine la formation en présentiel avec la formation e-learning.

Quant à la formation en présentiel, elle est toujours d’actualité mais elle est désormais plus interactive. Elle s’agrémente de vidéos, d’exercices et d’évaluations par les pairs.

Ainsi, varier les modalités de formation maintient les salariés intéressés et engagés dans le processus de développement des compétences.

4. Créez une base de connaissances de l’entreprise

Pour encourager le développement et le maintien des connaissances dans l’organisation, il est intéressant de créer une base de connaissances.

Ainsi, les informations et les données propres au secteur d’activité de l’entreprise peuvent être stockées dans un espace collaboratif. Elles seront alors facilement accessibles à l’ensemble des collaborateurs.

Pour plus d’interactivités, ces informations peuvent trouver place sur l’intranet de l’entreprise, sous forme de vidéos, d’articles éducatifs, de quiz ou encore de F.A.Q.

Soyez créatifs pour rendre le développement des compétences efficace mais aussi amusant !

5. Communiquez avec vos collaborateurs

Un plan de développement des compétences ne peut être performant sans une bonne communication.

Sa réussite repose sur l’adhésion de l’ensemble des collaborateurs. Vous devez adopter une communication efficace et adaptée au secteur et à la culture de l’entreprise.

L’objectif est de bien faire comprendre les raisons de la mise en place des formations et les bénéfices que les collaborateurs vont en tirer !


Le développement des compétences est aujourd’hui une nécessité pour toutes les entreprises. Il impacte non seulement l’engagement et la motivation des salariés, mais aussi la performance globale de l’entreprise.

Si la révolution digitale a accéléré les besoins en formation, elle a aussi favorisé le développement de nouvelles modalités d’apprentissage, les rendant plus accessibles aux entreprises.

C’est maintenant aux entreprises de créer leur propre culture apprenante !

Peut-être les aimerez vous aussi

Marque employeur

Comment mener une campagne de recrutement légendaire en plusieurs exemples

Écrit par Gwladys Galloy

Marque employeur

Télétravail : avantages, inconvénients et bonnes pratiques

Écrit par Justine Uribe

Marque employeur

People review : définition, objectif et bonnes pratiques

Écrit par Marie Dubois