Articles

8 techniques d’entretien de recrutement pour les recruteurs (et ce qu’il faut éviter)

Les entretiens de recrutement sont des étapes essentielles du processus d’embauche. Ils permettent au recruteur de découvrir le candidat, sa personnalité, ses compétences, et de déterminer son adéquation culturelle.

Selon une enquête de RegionsJob, plus de la moitié des recruteurs estiment qu’il faut deux entretiens pour être convaincu de la pertinence d’une candidature.

Avec les transformations du monde de l’emploi, les techniques de sélection des candidats évoluent elles aussi.

Mais comment tirer profit de cet échange ? Est-il possible d’apporter du renouveau à cette pratique d’embauche ?

Découvrez 8 techniques d’entretien de recrutement efficaces et des conseils pour optimiser la performance de vos échanges.

8 techniques d’entretien à maîtriser

1. Évaluer les soft-skills

Dans un environnement économique et sociétal qui change en permanence, il est essentiel de développer ses aptitudes tout au long de sa vie professionnelle. Ainsi, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mettre en place une stratégie de gestion des compétences en interne.

Si les compétences techniques de haut niveau sont très demandées, les soft-skills, comme la capacité à travailler en équipe, la résolution de problèmes et la créativité, sont plus difficiles à évaluer.

Les compétences comportementales contribuent tout autant que les compétences techniques à la performance et à l’innovation dans une entreprise. Les recruteurs doivent y apporter une attention particulière lors des entretiens de recrutement. 

Une étude réalisée par Monster révèle que 97 % des entreprises estiment que l’évaluation des soft-skills a sa place lors d’un entretien d’embauche. Il s’agit donc d’une technique d’entretien à affiner. Pourtant, une enquête menée par LinkedIn montre que seulement 41 % des organisations ont un processus formel d’évaluation des compétences comportementales.

Parmi les soft-skills les plus recherchés en France, on retrouve : le sens de l’organisation, la motivation et la rigueur.

Pour évaluer les compétences comportementales, vous pouvez avoir recours à des échanges approfondis, des tests de personnalité et des cas pratiques.

2. Tester les compétences techniques

Nous venons de voir l’importance des compétences comportementales. Mais les compétences techniques sont également déterminantes dans le choix d’un candidat. Ainsi, il faut opter pour une technique d’entretien pour de les évaluer.

Si un échange oral permet d’en savoir plus sur les aptitudes, un portfolio des réalisations du candidat ou un test technique sont souvent des options plus pertinentes. Par exemple, vous pouvez proposer un test de code aux candidats pour un poste de développeur web.

Cette technique d’entretien est également utile si le recruteur n’a pas d’expertise dans ce domaine. Il pourra ainsi transmettre les résultats du test au manager du service concerné par le recrutement.

3. Établir des scénarios

Déterminer ce qu’un candidat sait ou ne sait pas faire, c’est bien, mais pour évaluer efficacement un candidat, il faut creuser un peu. Proposez différents scénarios pour découvrir comment le candidat réagirait dans telle ou telle situation. Les scénarios sont utilisés pour tester les compétences techniques et comportementales et évaluer le potentiel du professionnel pour le rôle. Le recruteur observe le candidat et son processus de prise de décision.

Les scénarios sont bien plus révélateurs des compétences d’un candidat, qu’un simple échange basé sur le CV. C’est une aubaine pour les professionnels au profil atypique, ou ceux qui ne possèdent pas toutes les compétences demandées, mais qui sont néanmoins très motivés par le poste.

Il est possible de réaliser des scénarios virtuels ou en présentiels, sur des situations fictives ou réelles. Parfois, des collaborateurs actuels à l’entreprise sont invités à participer.

4. Proposer des sessions de recrutement

Pour choisir votre nouvelle recrue parmi tous les candidats, il faut parfois qu’ils se rencontrent !

L’entretien de groupe, ou session de recrutement, permet de rassembler les professionnels en un seul et même endroit afin de les évaluer. Structurez l’échange en différentes parties et donnez l’opportunité à chacun de s’exprimer. C’est une bonne technique d’entretien pour observer les capacités de travail en équipe et le leadership.

5. Organiser un hackathon

Le hackathon est une technique de recrutement à la popularité grandissante. Son nom est dérivé de “hack” qui désigne le fait de trouver une solution à un problème et “marathon”, la célèbre course d’endurance.

L’objectif est de rassembler les candidats à un poste et de leur demander de travailler sur une problématique sur une durée limitée. Le hackathon est utilisé principalement pour le recrutement d’informaticiens et de développeurs, même si son application tend à s’étendre à d’autres profils.

Par exemple, Bouygues Construction a organisé un hackathon pour faire travailler des étudiants sur une offre de quartier permettant de faire cohabiter les humains et les nouvelles technologies.

Il s’agit d’une technique d’entretien de recrutement innovante pour révéler les talents.

6. Créer une atmosphère agréable

Tous les recrutements ne nécessitent pas de porter un costume cravate et d’échanger dans une salle de réunion austère.

Pour que le candidat puisse exprimer librement son potentiel, il faut qu’il se sente à l’aise. Aménagez un endroit agréable pour votre rencontre. Proposez-lui une boisson chaude avant de démarrer. 

Non seulement cela vous aidera à découvrir la personnalité de votre candidat, mais ce dernier aura une impression positive de votre processus de sélection.

7. Proposer un événement de recrutement

Pour convaincre et sélectionner les meilleurs talents pour votre entreprise, il faut parfois sortir des sentiers battus. Les salons de l’emploi et forums professionnels permettent de rencontrer et d’échanger avec vos candidats en dehors de l’entreprise. Parfois, vous rencontrez des professionnels avant même qu’ils aient proposé leur candidature.

Dans un environnement propice au développement du réseau professionnel, les échanges ont de la valeur. C’est l’occasion de leur poser des questions sur leurs compétences, et leur motivation à rejoindre l’entreprise.

Mais les événements professionnels ne sont pas les seules occasions de vous entretenir avec des recrues potentielles.

Certaines entreprises organisent maintenant des événements de recrutement dans des restaurants locaux ou organisent un événement open office, où les candidats peuvent venir découvrir les équipes et le lieu de travail.

8. Promouvoir le poste et l’entreprise

Durant l’entretien de recrutement, le candidat n’est pas le seul à devoir se vendre. En tant que recruteur, votre rôle est également de le convaincre de rejoindre votre entreprise, plutôt que celle d’un concurrent.

Décrivez le poste à pourvoir avec réalisme en mettant l’accent sur son impact au niveau de l’organisation.

Vous pouvez également mettre en valeur votre plan de développement des compétences et les différents aspects de votre culture d’entreprise, comme les valeurs communes, les rituels et les traditions pour les aider à se projeter dans l’organisation.

Techniques d’entretien de recrutement : ce que vous devriez faire

Connaître le besoin de recrutement sur le bout des doigts

Avant de vous lancer dans ces techniques d’entretien, vous devez maîtriser le contenu de la description de poste et du profil recherché.

Quel rôle va avoir la nouvelle recrue dans l’entreprise ? Avec qui va-t-elle travailler ? Quelles seront ses opportunités d’évolution ?

Passez un peu de temps dans le service concerné par le recrutement et apprenez à connaître l’équipe. Comment est organisé le travail ? Quel est le style de management ?

Les compétences d’un développeur web peuvent être constantes quelle que soit l’entreprise pour laquelle il travaille. Toutefois, il faut tenir compte des éléments qui font que votre entreprise est unique. Décrivez le poste dans l’entreprise, et non pas seulement le poste en lui-même.

Structurer l’entretien

Une bonne technique d’entretien de recrutement est avant tout bien structurée. Il n’est pas toujours cohérent de se présenter, puis de poser quelques questions au candidat et enfin de lui présenter le poste à pourvoir.

Un bon recruteur définit une structure fixe pour l’entretien, grâce à la grille d’entretien, tout en menant l’échange de manière dynamique.

Grille d'évaluation de l'entretien - Recruitee

Créer une atmosphère conviviale

Certains recruteurs oublient parfois que le candidat en face de lui peut prochainement devenir un collègue de travail. Si l’entretien de recrutement sert à faire une évaluation du candidat, il faut aussi penser qu’il influence la future relation de travail. Alors, valorisez la personne qui se cache derrière le professionnel.

Évitez les banalités comme les discussions sur la météo et le trafic routier. Optez plutôt pour des sujets de discussion qui concernent le candidat :

  • “J’ai vu que vous aviez étudié à Lyon, avez-vous aimé vivre dans cette ville ?”
  • “Nous réalisons un sondage à l’échelle de l’entreprise – thé ou café, que préférez-vous ?”
  • “J’ai remarqué sur votre profil LinkedIn que vous êtes bénévole à la SPA où j’ai adopté mon chat.”

Les conversations informelles participent à un bon accueil du candidat. Attention toutefois de ne pas poser de questions trop personnelles, vous menez un entretien de recrutement après tout !

Expliquer le déroulement de l’entretien de recrutement

Pour offrir une expérience candidat positive, il faut avant tout vous assurer que votre collaborateur potentiel soit informé du déroulement de votre processus de recrutement.

Avant votre rencontre, envoyez le programme de la journée qui inclut entre autres :

  • l’heure et le lieu de l’entretien ;
  • sa durée de l’échange ;
  • la forme de l’entretien de recrutement ;
  • le nom et la fonction des participants à la rencontre ;
  • la présence d’éventuels types de tests de recrutement. 

De cette manière, le candidat saura à quoi s’attendre et pourra s’y préparer.

Écouter attentivement le candidat

La capacité d’écoute est déterminante dans le métier de recruteur.

Pour bien écouter, vous devez vous concentrer sur ce que le candidat dit réellement. Soyez attentifs à son choix de vocabulaire, la structure de ses phrases et s’il sous-entend quelque chose avec une réponse spécifique.

Les petites nuances que vous serez en mesure de saisir en diront long sur votre candidat. C’est une technique d’entretien qui permet d’obtenir une vision complète de tous les candidats.

Après avoir posé votre question, laissez-lui la parole sans l’interrompre. Adoptez une écoute active en gardant un esprit ouvert et en reformulant les propos de votre candidat. Prenez des notes pour ne pas perdre d’informations. Ces petits efforts vous seront très utiles lors de la sélection finale.

Réduire les biais inconscients

Créer une culture d’entreprise diversifiée et inclusive est une préoccupation des services RH des sociétés modernes. Et cela commence par les embauches de nouvelles recrues.

Les biais de recrutement sont fortement présents dans le monde du travail. Pour en prendre conscience et les éviter, il est important de s’informer et de s’y sensibiliser. Des formations spécialisées sur le sujet peuvent également vous aider à comprendre là où ils se situent dans vos processus d’embauche.

Analysez votre grille d’entretien pour déceler d’éventuelles questions qui pourraient être discriminantes ou être dirigées vers un certain groupe de personnes et remplacez-les par des questions inclusives.

Techniques d’entretien de recrutement : ce que vous ne devriez pas faire

Ne pas porter attention au langage corporel

En communication, le non verbal est plus fort que les mots. Ne vous attardez pas uniquement sur les paroles du candidat. Soyez attentifs à la tonalité de la voix, à la posture, aux gestes et aux expressions du visage.

Le candidat réalise-t-il un contact visuel ? Parle-t-il avec les mains ou a-t-il les bras croisés ? Le ton de la voix est-il confiant ou hésitant ?

Par exemple, un candidat avachi sur sa chaise signifie souvent qu’il n’est pas intéressé par ce que vous dites. Un professionnel motivé est une personne qui s’engage verbalement et non verbalement avec vous durant l’entretien de recrutement. 

Toutefois, certaines personnes sont plus expressives que d’autres. Des gestes discrets comme se pencher en avant ou des mouvements de tête pour acquiescer sont d’autres manières pour un candidat de montrer son intérêt.

Il faut toutefois se rappeler que l’entretien de recrutement est souvent un événement stressant. Ainsi, un candidat qui se montre nerveux, parle vite, et mélange ses mots peut parfois parfaitement convenir au poste. L’analyse du langage non verbal n’est qu’un élément de l’évaluation du candidat.

Poser des questions banales

Le problème que l’on rencontre parfois dans les entretiens de recrutement, c’est le manque de créativité dans la phase de questionnement. Ainsi, les candidats préparent des réponses toutes faites qui manquent d’authenticité.

En tant que recruteur, c’est à vous de faire évoluer la manière dont vous évaluez les candidats. Ainsi, évitez de poser des questions traditionnelles comme “Quel est votre principal défaut ?” qui vous apporteront peu d’informations pertinentes pour votre décision d’embauche.

Réfléchissez plutôt à des questions inhabituelles qui invitent le candidat à réfléchir et à se dévoiler sincèrement.

Par exemple :

  • Dites : “Où ne voudriez-vous pas être dans cinq ans ?” à la place de : “Où vous voyez-vous dans cinq ans ?”
  • Essayez : “Quel type de journée de travail vous inspire ?” au lieu de : “Qu’est-ce qui vous a attiré dans notre organisation ?”
  • Préférez : “Si vous pouviez changer une chose dans votre parcours professionnel, quelle serait-elle et pourquoi ?”  à “Quelle a été votre meilleure expérience professionnelle ?”

Poursuivre la quête du candidat parfait

Recruter de nouveaux collaborateurs est loin d’être un long fleuve tranquille. Parfois, il est nécessaire de remettre en question ce que nous recherchons. Certains recruteurs n’essaient pas de sélectionner le meilleur profil parmi les candidats. Ils tentent plutôt de trouver le “candidat parfait” qui coche toutes les cases de sa liste de recherche.

Pourtant, il est peu probable de trouver le “mouton à cinq pattes”. Des candidats motivés au fort potentiel de développement peuvent souvent être formés sur le terrain et apporter de nombreux bénéfices à l’entreprise.

Veillez à être réaliste dans vos recherches de candidats.

Faire l’impasse sur la préparation des autres participants à l’entretien

Il est rare que seul le recruteur soit présent durant l’ensemble des entretiens d’embauche. Le manager du service concerné par le recrutement est souvent convié, accompagné parfois d’autres collaborateurs. Eux aussi doivent se préparer à l’entretien.

Discutez à l’avance des sujets qui seront abordés durant l’échange. Préparez une liste de questions et assurez-vous que vous êtes d’accord sur les critères à évaluer.

L’idée est d’élaborer un processus de sélection cohérent pour prendre la meilleure décision de recrutement.


Un recrutement efficace passe avant tout par l’utilisation de techniques d’entretien de recrutement adéquates. Construisez un processus formel, mais suffisamment flexible pour l’adapter au profil recherché.

L’entretien de recrutement ne doit plus être un interrogatoire froid et stressant. Osez aller au-delà des techniques d’entretien traditionnelles et apportez-y de l’innovation. Non seulement, vous sélectionnerez les meilleurs collaborateurs pour votre entreprise, mais vous proposerez également une expérience candidat positive.

Peut-être les aimerez vous aussi

Expérience candidat

Entretien vidéo : 6 bonnes pratiques pour les recruteurs

Écrit par Gwladys Galloy

Expérience candidat

Comment bien mener un entretien virtuel ?

Écrit par Justine Uribe

Expérience candidat

9 conseils pour prévenir la discrimination à l’embauche

Écrit par Justine Uribe