Articles

Télétravail : avantages, inconvénients et bonnes pratiques

Le télétravail a fait parler de lui en 2020. Et pour cause, la crise sanitaire a obligé les entreprises à repenser leur manière de travailler.

Si cette forme d’organisation du travail est populaire dans les pays anglo-saxons et les pays nordiques, elle peine encore à s’installer durablement dans la culture des entreprises en France.

Pourtant, les Français ont envie de télétravailler. Selon un sondage réalisé par YouGov, 79 % des salariés qui ont travaillé à distance durant la période de confinement envisagent de recourir davantage au télétravail.

Découvrez les différents avantages et inconvénients du télétravail et les meilleures bonnes pratiques à mettre en place.

Les avantages du télétravail

1. Une plus grande motivation des salariés

Bien que de nombreuses entreprises aient une mauvaise image du télétravail, il permettrait pourtant d’augmenter la motivation des salariés.

En effet, un salarié à qui on autorise de travailler à distance est un salarié à qui l’on fait confiance ! Le salarié se montre plus impliqué dans son travail et plus globalement dans l’entreprise.

Des chercheurs de l’Université du Texas ont même démontré que la mise en place du télétravail est aussi efficace que les bonus financiers pour motiver les collaborateurs ! 

2. Une réduction des absences et des retards

Embouteillages, routes bloquées par la neige ou encore retards de trains, se rendre au travail ressemble parfois à un parcours du combattant !

En Île de France par exemple, il faut en moyenne 44 minutes pour se rendre au travail. Cela représente tout de près de 1 h 30 de trajet par jour !

Grâce au télétravail, les salariés évitent le stress et la fatigue liée aux trajets. Ils peuvent travailler depuis chez eux en toute tranquillité et utiliser leur énergie à bon escient !

Encore mieux, le travail à distance permettrait de réduire l’absentéisme. Selon le baromètre Rehalto-WPO le taux est de 1,2 chez les salariés qui peuvent télétravailler de manière occasionnelle alors qu’il est de 4,3 pour les salariés qui travaillent dans un bureau.

3. Une meilleure fidélisation des salariés

Le télétravail est fortement plébiscité par les salariés en recherche d’autonomie et de flexibilité.

Dans une étude réalisée par Indeed, 37 % des salariés interrogés ont indiqué avoir pensé à changer de poste pour travailler dans une entreprise qui offre la possibilité de télétravailler.

Proposer à vos collaborateurs de travailler à distance permet d’améliorer la rétention et la fidélisation des employés. Ainsi, cela contribue à la réduction de votre taux de turnover. 

4. Un facilitateur du recrutement

Il est souvent difficile d’attirer des candidats compétents, notamment dans certains secteurs comme l’informatique et plus largement, le digital.

Proposer de travailler à distance, à temps partiel ou à temps plein, est un facteur d’attractivité pour les candidats.

En intégrant le télétravail dans votre marque employeur, vous attirez l’attention des candidats en recherche d’une entreprise au fonctionnement flexible. Cela démontre également que vous faites confiance à vos salariés !

De plus, il permet d’avoir accès à un plus grand nombre de professionnels, puisque votre recherche n’est pas limitée à votre zone géographique !

D’ailleurs, il est tout à fait possible de recruter à distance ! Jetez un œil à notre article : Recruter à distance : 7 conseils indispensables. 

5. Une plus grande flexibilité du travail

Grâce à la réduction du temps de transport, les salariés s’organisent comme ils le souhaitent, toujours en accord avec leur manager.

Les plages horaires de travail sont plus larges et adaptables aux préférences de chacun. Ils peuvent ainsi commencer à travailler plus tôt, ou plus tard, si cela est compatible avec leur travail.

En d’autres termes, les salariés disposent de marges de manœuvre plus larges pour organiser leur journée.

Ils peuvent ainsi dégager du temps pour leur vie de famille, leurs loisirs ou encore, des activités sportives ou associatives. 

6. Une plus grande productivité des employés

Le travail à distance augmente la productivité des salariés.

De nombreuses études l’ont confirmé, notamment celle de Flexjob, le site d’emploi américain spécialisé dans les offres d’emploi en télétravail. Elle a révélé que 85 % des entreprises interrogées ont confirmé que la productivité a augmenté grâce à une meilleure flexibilité du travail.

Ceci s’explique par la réduction de la fatigue et du stress liées aux trajets, une plus grande motivation mais aussi une baisse des nuisances sonores, bien connues des open-spaces. 

7. Une baisse des coûts

Le télétravail permet de réduire les charges de l’entreprise. Face à l’augmentation des loyers des locaux, notamment dans les grandes villes, c’est un avantage non négligeable !

Sans vous débarrasser définitivement de vos bureaux, proposer à vos salariés de télétravailler plusieurs jours par semaine contribue à optimiser la surface de vos locaux. Ainsi, vous pourrez opter pour des bureaux plus petits et donc, plus abordables !

À la baisse des dépenses fixes s’ajoutent la diminution des dépenses courantes comme : l’électricité, l’eau, les prestataires de ménage, le remboursements des frais kilométriques ou de transport aux salariés, etc. 

Les inconvénients du télétravail

1. L’isolement des collaborateurs

L’isolement est l’inconvénient le plus fortement reporté par les salariés en télétravail. Le manque d’interactions en face-à-face est difficile à gérer pour certaines personnes.

Ainsi, il est indispensable pour les salariés de maintenir le contact avec les autres membres de l’entreprise. Si l’e-mail ou les messageries électroniques sont très pratiques, la vidéo permet de conserver un contact visuel. De cette manière, le lien social est maintenu.

Un rythme de travail hybride, qui combine le travail au bureau et à distance, est une solution intéressante. Elle permet aux salariés de faire l’expérience du télétravail tout en conservant un fort lien social.

Une autre solution possible est le travail dans des espaces de coworking. Ces derniers permettent à des salariés d’entreprises diverses de travailler dans un lieu commun. Les télétravailleurs peuvent ainsi se sociabiliser, travailler dans un lieu agréable et adapté, mais également créer un réseau professionnel.

2. Une gestion du temps de travail à rude épreuve

Il est certain que le télétravail demande aux salariés une certaine adaptation et de l’auto-discipline.

Au domicile, les distractions sont partout : enfants, conjoints, colocataires, animaux de compagnie, tâches du quotidien, etc.  Elles sont d’autant plus importantes lorsque les salariés ne possèdent pas une pièce spécifiquement dédiée au travail.

Il faut également que les salariés soient suffisamment autonomes dans la réalisation de leurs tâches.

Un accompagnement spécifique est indispensable pour aider les salariés à prendre et à maintenir leurs repères.

3. Une frontière vie privée et vie professionnelle plus floue

Si le télétravail permet aux salariés de gagner du temps en supprimant les trajets quotidiens, il atténue parfois la limite entre la vie professionnelle et la vie privée.

Avec l’ordinateur ou le téléphone professionnel à portée de main, la tentation est grande de consulter ses e-mails à toute heure. Certains salariés travaillent même en dehors des heures de travail, le soir ou le week-end. C’est ce que l’on appelle le télétravail gris.

Ainsi, il est important que l’entreprise prenne des mesures proactives pour prévenir et éviter ces pratiques.

Sans intervention de la part de l’entreprise, les salariés risquent de s’essouffler sur le long terme. Et cela peut avoir des conséquences importantes sur leur santé physique et mentale. 

4. Une vigilance particulière au niveau de la protection des données

Le travail à distance peut poser des problèmes pour la sécurité des données de l’entreprise.  Dans les locaux de l’entreprise, les réseaux sont protégés, les antivirus à jour et les dossiers cryptés.

Ainsi, il est indispensable de fournir aux collaborateurs le matériel adéquat et configuré aux normes de sécurité de l’entreprise. Il faut également veiller au respect du RGPD.

D’ailleurs, saviez-vous que Recruitee vous aide à vous conformer au RGPD ?

Les 5 bonnes pratiques du télétravail

1. Une bonne préparation de la transition vers le travail à distance

La préparation de la transition entre le travail au bureau et le travail à distance est primordiale.

Parmi les éléments à prendre en compte, on retrouve :

  • La communication auprès des salariés
  • L’écoute des besoins et des attentes des collaborateurs
  • L’encadrement contractuel du télétravail
  • La mise à disposition des outils de travail : smartphone, ordinateur configuré, etc.
  • L’introduction des outils digitaux pour favoriser la collaboration et le maintien du travail d’équipe : Zoom, Slack, Microsoft Teams, etc.
  • La mise en place d’un accompagnement individuel, etc.

Une préparation bien pensée et organisée augmente considérablement les chances que le télétravail soit positif pour les salariés, mais aussi pour l’entreprise. 

2. L’adaptation du management au télétravail

Le manager a un rôle-clé dans la mise en place et le bon déroulement du travail à distance. Il doit pouvoir accorder sa confiance aux collaborateurs afin qu’ils réalisent leurs missions sans sa supervision visuelle.

Le succès du télétravail se repose sur l’accompagnement et la responsabilisation des salariés, mais également sur la capacité du manager à conduire le changement.

De plus, il doit s’assurer d’attribuer des missions claires à chacun et de suivre régulièrement l’avancée de la réalisation des tâches. Ces rendez-vous lui permettront de détecter rapidement toute difficulté rencontrée par les salariés. Ainsi, il pourra décider des actions à mettre en place pour améliorer la situation.

En offrant un bon équilibre entre l’autonomie et l’accompagnement, chacun se sentira responsable de la bonne réalisation du travail et la motivation sera plus forte.

3. L’esprit d’équipe à conserver à distance

Le travail d’équipe peut être difficile à appréhender dans le cadre du télétravail. Ainsi, il est indispensable de maintenir la communication, formelle et informelle, pour cultiver l’esprit d’équipe.

Certains outils digitaux, comme Slack ou Trello, favorisent la communication et la planification des tâches.

Toutefois, il ne faut pas abuser de l’utilisation des messages instantanés sous peine d’interrompre sans cesse les membres de l’équipe.

Il est conseillé de planifier régulièrement des réunions d’équipe par vidéo afin de discuter de l’avancée des tâches et des éventuels problèmes rencontrés.

Pour renforcer le lien social et l’esprit d’équipe, il n’y a rien de mieux que les activités de team-building ! Eux aussi se sont adaptés à l’ère du digital !

Ainsi, le choix d’événements virtuels est vaste : chasse au trésor, escape game, quiz musical, Pictionary, etc. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets !

4. La communication : le facteur de réussite du télétravail

La conduite du changement ne peut être réussie sans une bonne communication de l’entreprise envers les collaborateurs.

Une communication claire, transparente et régulière favorise le bon déroulement du télétravail et l’adhésion de tous les membres de l’entreprise à cette forme d’organisation du travail.

Il est indispensable que le service RH, mais aussi les managers soient à l’écoute des salariés. Mais ils doivent également adopter une communication proactive afin de déceler d’éventuels obstacles ou difficultés, le plus tôt possible.

Pour maintenir le sentiment d’engagement des salariés, donnez-leur des nouvelles sur l’activité globale de l’entreprise, via une newsletter ou un événement en ligne.

À plus petite échelle, organisez des rituels quotidiens. Une pause-café virtuelle par exemple, favorise les échanges informels et aide à rompre l’isolement. Ce sera aussi l’occasion de discuter de vos projets pour le week-end et peut-être de voir Gribouille, le chat de votre collègue, faire une apparition à l’écran !

Enfin, il est important de consulter régulièrement vos salariés afin de mesurer leur satisfaction. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils d’enquête ou de sondage en ligne. Les données collectées peuvent être utilisée pour valider votre stratégie actuelle ou décider des ajustements à mettre en place.

5. La prévention des risques psycho-sociaux et des troubles musculo-squelettiques

Si le télétravail apporte de nombreux avantages, il favorise également les risques psycho-sociaux (RPS) et les troubles musculo-squelettiques.

Une enquête réalisée par Malakoff Humanis a révélé des chiffres inquiétants sur le bien-être des salariés en télétravail durant la crise sanitaire :

  • 48 % mentionnent avoir du mal à déconnecter après le travail.
  • 32 % indiquent une augmentation de leur charge mentale.
  • 40 % constatent une dégradation de la qualité du lien avec leurs relations de travail.
  • 32 % souffrent d’un manque d’accompagnement.
  • 34 % informent ne pas disposer à leur domicile d’une pièce ou d’un espace dédié, ou de mobilier de travail adapté.

Si le service RH doit mettre en place des actions de prévention, c’est le manager qui est en première ligne pour détecter les difficultés rencontrées par leurs collaborateurs.

Il doit également faire remonter les informations au service ressources humaines.

L’employeur est tenu à une obligation de sécurité de résultat vis-à-vis de ses salariés. Il doit ainsi prendre les mesures nécessaires pour préserver leur santé, physique et mentale, et assurer leur sécurité.

Pour cela, il est important d’apporter un accompagnement individuel et personnalisé concernant le travail à distance. À cela doivent s’ajouter des actions de sensibilisation aux impacts du télétravail.

Parmi les thèmes plébiscités on retrouve : l’ergonomie du poste de travail, la gestion du temps, la cohésion d’équipe à distance, etc.

L’entreprise doit proactivement encourager les salariés à respecter leur droit à la déconnexion en dehors des périodes de travail.

À noter que les actions de prévention des risques psycho-sociaux et des troubles musculo-squelettiques sont à suivre tout au long de la période de travail.


Porté par la volonté des salariés et la nécessité d’adaptation des entreprises à l’environnement externe, le télétravail a de l’avenir !

Toutefois, l’entreprise doit mettre en place un accompagnement suffisant pour prévenir les difficultés que peuvent engendrer le travail à distance.

C’est aux dirigeants de l’entreprise, au service RH et aux managers de conduire le changement, afin que le télétravail s’intègre dans la culture de l’entreprise.

Et pour finir par une note plus légère, lisez notre florilège des 50 choses que l’on entend le plus souvent en télétravail !

Peut-être les aimerez vous aussi

Marque employeur

People review : définition, objectif et bonnes pratiques

Écrit par Marie Dubois

Marque employeur

Comment améliorer la qualité de vie au travail (QVT) ?

Écrit par Justine Uribe

Marque employeur

Offboarding : comment organiser le départ des salariés ?

Écrit par Justine Uribe