Articles

Découvrez les 12 tendances RH à suivre en 2021

Quelles sont les tendances RH de 2021 ?

L’année précédente a durement impacté tous les aspects de notre quotidien. Les entreprises ont dû repenser l’organisation de leurs activités et la manière de gérer leurs salariés. Les professionnels redirigent les priorités pour leur carrière.

À cela s’ajoute le développement de la technologie qui transforme la manière dont les personnes travaillent, apprennent et innovent. Et cela n’est pas près de s’arrêter.

Découvrez les tendances RH qui vont faire parler d’elles en 2021.

1. La qualité de vie au travail au cœur des priorités

Les termes “bien-être” et “qualité de vie” sont omniprésents dans les discussions RH. Il faut dire que la parole se libère au sujet de l’épuisement et de l’ennui au travail. Les nombreuses mentions de burn-out et bore-out sur les réseaux sociaux en témoignent.

Le stress du management, une transition au télétravail inadaptée ou encore, une consultation fréquente des e-mails le soir et le week-end font partie des causes fréquentes d’une mauvaise qualité de vie au travail. Et les dégâts peuvent être importants pour vos collaborateurs et plus globalement pour l’entreprise.

Pour prévenir les risques du travail sur la santé physique et mentale des salariés, les entreprises doivent prioriser ce sujet et mettre en place des actions concrètes et mesurables.

Voici des exemples de mesures que les entreprises devraient mettre en place en 2021 :

  • Communiquer de manière régulière et transparente.
  • Mettre en place des campagnes de sensibilisation aux risques du travail.
  • Faire intervenir les salariés dans les processus de décision.
  • Encourager des relations professionnelles saines et fortes.
  • Déceler le manque de motivation ou d’éventuels conflits avant qu’ils ne posent problème.
  • Valoriser les collaborateurs sur le plan collectif et individuel.

2. La présence grandissante de la technologie

La crise sanitaire a poussé les entreprises à remettre en question leur fonctionnement. Les confinements et les mesures de distanciation sociales ont accéléré la démocratisation du télétravail. Avec cela, les organisations ont dû adopter de nouvelles méthodes de travail et de management.

Les solutions de visioconférence comme Zoom et Microsoft Team ont connu leur heure de gloire et font dorénavant partie des outils essentiels de l’entreprise. Les solutions de travail collaboratif comme Slack et Asana sont utilisées au quotidien par des salariés du monde entier. Et la tendance s’accélère.

La dynamique du travail à distance, mais aussi en présentiel, est portée par la technologie qui facilite la communication et l’accès aux informations.

3. La diversité et l’inclusion à tous les niveaux

Au cours de ces dernières années, nous avons vu l’émergence de mouvements médiatiques comme Black Lives Matter qui participent au changement profond de la société. Et le monde du travail n’est pas épargné.

Que ce soit sur les réseaux sociaux, à la télévision ou autour de la machine à café, les salariés expriment et revendiquent la volonté d’être acceptés en tant qu’individus dans leur environnement de travail.

Les professionnels veulent également que les entreprises soient représentatives de l’hétérogénéité de la société. En 2021, les entreprises vont devoir continuer leurs actions de promotion de la diversité et surtout, intégrer durablement la notion d’inclusion à la culture de l’entreprise.

Découvrez notre article complet : Comment gérer, promouvoir et mesurer la diversité en entreprise ?

4. L’agilité de l’organisation du travail

Si la crise du coronavirus nous a appris quelque chose, c’est qu’il est nécessaire de se montrer flexible pour s’adapter aux évolutions de l’environnement et surtout, aux imprévus.

Sans surprise, l’agilité de l’organisation du travail continue de devenir une nécessité pour les entreprises. Le service RH a pour rôle crucial d’ajuster les processus de travail en fonction de l’activité de l’entreprise et de faire face aux fluctuations du besoin en main-d’œuvre, tout cela, en prenant en compte les collaborateurs au niveau individuel et au niveau collectif.

Mais dans sa fonction clé d’accompagnement au changement, les ressources humaines vont relever de nombreux défis, dont :

  • Mettre en place une stratégie de communication interne ouverte et transparente.
  • Poursuivre la collaboration avec l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise.
  • Entreprendre un processus d’amélioration et d’adaptation continue des processus de travail.
  • Accompagner les équipes dans la continuité du travail flexible et à distance.

5. Le développement des compétences individualisé

Depuis le début de la transformation digitale des entreprises il est devenu indispensable pour les entreprises de mettre en place une stratégie de gestion des compétences. La guerre des talents est bien réelle.

Les mesures sanitaires pour enrailler la propagation du virus ont contribué au développement du digital learning. Les salariés peuvent maintenant acquérir de nouvelles compétences sans se déplacer. À cela s’ajoute la montée en puissance du concept d’adaptive learning ou apprentissage adaptatif. Il s’agit d’une nouvelle approche de la formation. Dans un environnement où les compétences doivent être mises à jour continuellement, il faut repenser la manière dont elles sont transmises. Grâce à des programmes réalisés sur-mesure, l’adaptive learning permet un ajustement de l’apprentissage en fonction des besoins de chaque individu.

Ainsi, les salariés sont mieux équipés pour affronter les challenges qui les attendent.

6. L’humain avant l’administratif

Les services RH ont longtemps été critiqués à cause de leur manque de considération pour les salariés. Étonnamment, c’est la technologie qui va leur permettre de changer les perspectives.

L’automatisation des tâches, qui a démarré il y a quelques années, devient une nécessité. Les actions récurrentes, chronophages et à faible valeur ajoutée sont facilitées par des solutions RH digitales.

Du recrutement jusqu’à la gestion de la paie, les données sont plus facilement gérées et accessibles.

Enfin libérées des tâches administratives lourdes au quotidien, les ressources humaines peuvent enfin se concentrer sur leur cœur de métier. Et son rôle stratégique se renforce.

7. L’intelligence artificielle et le big data au service des RH

La prise de décision par les données fait sa place dans l’entreprise, et notamment dans les services RH.

La masse d’informations collectées par l’intelligence artificielle et le big data permet aux professionnels des ressources humaines de prendre des décisions en fonction des besoins spécifiques de l’entreprise.

Les actions de marketing RH, de présélection des CV ou encore, de recrutement prédictif sont quelques exemples de la portée de ces outils.

On peut également observer l’émergence de chatbots RH qui permettent aux salariés d’accéder facilement aux informations administratives, de développement de carrière et de formation. Certains peuvent même aider les ressources humaines à prendre des décisions de recrutement !

Le challenge est de réussir à utiliser ces outils à bon escient, d’apporter un regard critique sur les informations fournies et d’assurer la sécurité des données.

En 2021 et dans les années qui suivent, les entreprises vont tirer profit de la data pour adapter leurs stratégies aux attentes de leurs collaborateurs et aux changements de leur environnement.

8. L’importance croissante de l’expérience collaborateur

Si les entreprises ont compris depuis longtemps l’importance de la satisfaction client, c’est depuis peu qu’elles s’intéressent réellement à la satisfaction de leurs collaborateurs. Pourtant, c’est sur ces derniers que reposent la performance et la compétitivité d’une entreprise.

Des salariés motivés et engagés ont de meilleures relations avec les fournisseurs et les clients. Mais une expérience de travail réussie contribue également à la rétention des employés ainsi qu’à la baisse de l’absentéisme.

L’expérience collaborateur passe entre autres par l’onboarding, le management et le développement des compétences. De manière globale, elle représente toutes les actions visant à créer un environnement de travail agréable et sain. L’objectif est de fournir tout ce dont les salariés ont besoin pour accomplir leur travail dans les meilleures conditions possibles.

Selon le 3ème « Baromètre national de l’expérience collaborateur vue par les acteurs RH » publié par ParlonsRH en 2020, 35 % des répondants ont affirmé travailler pour une entreprise qui a initialisé ou déployé une politique d’expérience collaborateur. C’est 10 points de plus que l’année précédente. Et la tendance va progresser en 2021.

9. Les stratégies d’acquisition des talents intelligentes

Recruter et gérer les talents permanents et temporaires est au cœur des préoccupations des services RH cette année. De nombreuses entreprises ont dû ralentir leurs activités en 2020 à cause des mesures de confinement et de distanciation sociale.

Alors que l’ère post-Covid se dessine, les entreprises doivent mettre en place un plan d’action pour redémarrer leurs activités et optimiser leur performance. Cela passe notamment par une stratégie de gestion des talents dynamique et flexible.

Par exemple, les secteurs de la restauration et du retail, endormis pendant de longues semaines, sont amenés à recruter massivement pour pouvoir accueillir de nouveau leurs clients. Fortement sollicités durant la pandémie, les secteurs de la logistique et de la relation client, continuent leur croissance pour répondre aux besoins de la clientèle.

Pour s’adapter à l’environnement et rester compétitives, les entreprises ont tout intérêt à construire des campagnes de recrutement ciblées, à créer des viviers de candidats pertinents, à développer leur marque employeur et à proposer une expérience positive aux candidats.

10. L’accent sur les soft-skills

Les compétences techniques, ou hard-skills ont pendant longtemps fait l’objet d’une attention particulière de la part des recruteurs. Mais plus récemment, les compétences comportementales, ou soft-skills tirent leur épingle du jeu dans la sélection des candidats.

La crise sanitaire nous a montré l’importance de savoir s’adapter en toutes circonstances et d’être réactif. Il est essentiel de remettre en question sa manière d’organiser le travail, mais aussi de faire preuve de créativité et flexibilité.

Ainsi, les recruteurs prêtent attention à ces aptitudes lors du recrutement de nouveaux collaborateurs.

Ce sera ensuite au service RH de mettre en place des moyens pour développer ses compétences auprès de ses collaborateurs.

11. Le rôle central du service RH dans l’accompagnement au changement

Autrefois considérées comme une simple fonction administrative, les ressources humaines sont aujourd’hui, plus que jamais, des acteurs de l’accompagnement au changement.

Pour répondre aux défis actuels et futurs, les professionnels RH jouent un rôle clé dans l’accompagnement des hommes et des femmes qui font vivre l’entreprise. L’alignement de la stratégie RH avec celle de l’entreprise est essentiel pour que l’organisation puisse survivre et se développer.

Bien plus que des préoccupations internes, les entreprises doivent également se soucier de leur impact sur la société et l’environnement. Ainsi, elles vont être nombreuses à mettre en place ou développer une politique de responsabilité sociale d’entreprise (RSE) et à l’imbriquer dans leurs valeurs et leur culture d’entreprise.

Il s’agit de répondre à la demande de la construction d’une économie et un monde du travail plus respectueux des humains et de l’environnement.

12. La décentralisation des équipes de travail

Le développement de la technologie et du télétravail a contribué à dématérialiser les processus de travail vers le cloud. Grâce aux logiciels SaaS et aux outils de l’information et de la communication, les salariés peuvent travailler depuis n’importe quel lieu, ou presque.

Ainsi, il n’est plus nécessaire de se réunir dans un même lieu pour travailler en équipe.

La gestion des collaborateurs s’effectue alors également à distance. Signature du contrat de travail, suivi des congés et des absences ou encore, gestion de la paie, les logiciels RH basés sur le cloud facilitent ces nouvelles formes de travail.

Mais ce n’est pas tout. La décentralisation des équipes de travail signifie également que les recruteurs peuvent étendre leur recherche de candidats. Les barrières géographiques sont levées. Ainsi, il devient possible de recruter de nouveaux collaborateurs, même en dehors du territoire français. Un facteur important pour les pénuries de compétences.


Les ressources humaines sont plus dynamiques que jamais et leurs pratiques continuent d’évoluer. Les tendances RH en 2021 sont influencées par la crise sanitaire, la technologie et les transformations sociétales.

Peut-être les aimerez vous aussi

Acquisition de talent

Processus de recrutement : enjeux, étapes et conseils

Écrit par Justine Uribe

Acquisition de talent

Comment constituer une équipe de recrutement collaboratif et recruter les meilleurs candidats ?

Écrit par Pierre Vandenberghe

Acquisition de talent

Adéquation culturelle : comment bien l’évaluer ?

Écrit par Pierre Vandenberghe